NOS PROJETS

Depuis bientôt dix ans, A2W développe des projets visant à favoriser un accès à une eau saine et potable pour tous, partout. La fondation garantit l’aspect non-lucratif de ses activités et de ses projets qui permettent notamment la création d’emplois, prioritairement pour les femmes et les jeunes, et l’apport de solutions aux problèmes de santé liés à l’eau.

Lutte contre la bilharziose

En partenariat avec la société Merck, Access To Water développe un programme de lutte contre la bilharziose, dans la région de Matam au Sénégal, et un programme d’accès à l’eau potable pour les postes de santé dans cette région. Ce projet est également réalisé en partenariat avec les sociétés Off Grid Box et Better Shelter, ainsi qu’avec deux importants donateurs privés.

Recherche & Innovation

Ce projet de recherche a pour vocation la mise au point de solutions techniques innovantes, low-cost et éco-responsables, afin d’offrir un accès à l’eau potable à des communautés réduites, comme des écoles ou des dispensaires médicaux, situés dans des régions frappées de stress hydrique. Ce projet est également réalisé en collaboration avec le centre Essential Tech de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), la Haute École de l’Arc Jurassien (HE-ARC) et plusieurs partenaires privés. 

NOTRE ACTION DE 2011 À 2019

La machine de filtration d’eau, développée et construite par Swiss Fresh Water, d’une fiabilité à toute épreuve, a été le moteur du développement des réseaux d’eau potable installés au Sénégal de 2011 à 2019. Mais une bonne machine ne saurait tout faire, et A2W a pu compter sur un modèle d’affaires innovant, sur la qualité organisationnelle et le suivi technique et administratif de ses deux partenaires, sur le terrain, à savoir la société « SENOP » et l’ONG « A2W Sénégal », dirigées par Badara Diom et bien sûr SFW.

Au gré des besoins et de l’évolution sur le terrain, certains kiosques ont été déplacés, en cours d’exploitation, afin de mieux servir les attentes de la population. Le projet a bénéficié de « prêts d’impacts » qui sont des prêts financiers destinés à des projets à faible revenu mais dont l’impact sanitaire, social, économique et environnemental est important. Ces prêts ont permis d’installer des kiosques dans des villes de moyenne importance.

A2W a fait également appel à des dons, avec succès, afin d’installer des kiosques dans des régions peu peuplées, ne pouvant assurer un rendement suffisant au remboursement d’un prêt. Dans ces régions, l’accès à l’eau potable améliore la situation sanitaire des habitants et est un frein à l’exode rural.

En faisant appel à des prêts, pour des projets viables, et à des dons, pour des projets non-viables mais nécessaires, le projet a pour but de fournir des solutions d’eau potable sans discrimination commerciale. A2W tient à remercier ici tous ses partenaires financiers, institutionnels ou privés.

  • 2020

    - Projet en mémoire d’Alice Prod’Hom. Installation de système de traitement d’eau dans des écoles coraniques et françaises, aux confins du Sénégal. En cours d’installation.

    - Projet de lutte contre la bilharziose.

    - Recherche et innovation : solutions techniques adaptées aux conditions locales.

  • 2019

    - Campagnes de formation et de sensibilisation à l’accès à l’eau, à la gestion de l’eau, à l’hygiène liée à l’eau, à l’énergie solaire, sous l’appellation “Access To Water and Solar Energy for All!” Co-financées par la « Tauw Foundation » et réalisée en partenariat avec « Little Sun».

    - Préparation du projet contre la Bilharziose, dans la région de Matam au Sénégal.

    - Préparation à la reprise des activités des kiosques à eau Diam’O par SFW, afin de développer cette activité à l’aide de capitaux privés.

  • 2018

    - Campagnes de sensibilisation aux maladies dues à l’eau non-potable, et formations aux métiers de l’eau-potable. La formation s’adresse en priorité aux femmes et aux jeunes, dans le but de créer des emplois et réduire l’exode rural.

    - Suite du projet soutenu par l’OFID.

  • 2017

    - Installation de kiosques dans les villages de Lindiane, Diarrère et Djifer, au Sénégal.

    - Démarrage de la 2ème phase du projet soutenu par l’OFID, qui a permis l’installation de 25 nouveaux kiosques dans le bassin Arachidier. Au total, les 91 kiosques ont permis à plus de 150'000 personnes d’avoir un nouvel accès à l’eau potable. 

    - Action étudiante Suisse – Sénégal : 600 élèves dans des écoles au Sénégal, ont reçu chaque jour de l’eau potable grâce au soutien financier des élèves de l’école Internationale St. George, à Clarens, en Suisse

  • 2016

    - Le RC Genève-Lac met sur pieds un Global Grant. Genève-Lac, Genève, Genève Palais Wilson, Genève Sud, Portes de Lavaux, Yverdon, et Dakar-Soleil soutiendront le projet. Grâce à l’apport de chacun, au soutien du District 1990 et de la Fondation du Rotary International, c’est plus de 120'000 US$ qui sont consacrés au projet qui a démarré en 2016. De fil en aiguille, le projet va évoluer notamment pour des problèmes de gouvernance. C’est finalement dans la région de Tambacounda et du Fleuve Sénégal, à quelques kilomètres du Kédougou que 5 kiosques à eau ont donc été placés.

    - Installation de plusieurs kiosques et distribution dans les écoles notamment grâce à un important don privé.

  • 2015

    - L'OFID (l’OPEC Fund For International Development) co-finance les installations de 66 kiosques dans le bassin Arachidier, zone du Sénégal où l’accès à l’eau est limité et la qualité est mauvaise, selon les normes de l’OMS.

    - L’organisation Junior Chamber International (JCI) a soutenu les actions de la fondation en permettant l’installation d’un nouveau kiosque à eau installé en 2015 à Ndioulbeth, petit village dans la région de Fatick.

  • 2014

    - Installation d’un important kiosque à Gossas, grâce à un don de Le Lions Club – Jorat

    - Construction du kiosque définitif de Diamniadio, petite île dans le delta du Sine Saloum, où tout le projet A2W a démarré. C’est un don de l’Ordre de St-Jean qui a permis la nouvelle construction et la distribution tous les jours d’eau simultanément dans les écoles coraniques et française. Jusqu’alors l’installation était provisoire. Ce village est devenu un « village témoin » et une référence dans le projet.

  • 2013

    Plusieurs importants donateurs privés ont permis l’installation de plus de 12 kiosques dans la région de Fatick au Sénégal.

  • 2012

    Démarrage du projet dans la région de Fatick, plus précisément dans les îles du Sine Saloum, au Sénégal.